Open Watching

Open Watching

dimanche 15 octobre 2017

A l'origine de Xavier Giannoli, 2009

A L’ORIGINE
de Xavier Giannoli
2009
France
avec François Cluzet, Emmanuelle Devos, Gérard Depardieu, Soko, Vincent Rottiers
130 minutes
Etude de mœurs
Production Europacorp
Synopsis :
Une ville des Hauts de France, fin des années deux mille…
Paul, un homme d’une cinquantaine d’années, est en fait un escroc, il usurpe des identités d’autres personnes et se fait appeler Philippe Miller, après avoir détourné le nom d’un cadre d’une société…
Se faisant passer pour un commercial, Paul/Philippe Miller a une technique bien rodée : il choisit des partenaires dans le bâtiment et leur fait miroiter l’exclusivité du contrat et une remise si ces derniers lui versent un bakchich ; par ce stratagème, Paul escroque des tas de personnes et l’argent qu’il gagne indument est caché dans un coffre- fort dont lui seul a l’accès…
C’est alors que Paul se trouve pris dans un imbroglio, la société qu’il est censé représenter passe un contrat avec une ville pour la construction d’une portion d’autoroute !
Pris au dépourvu, Paul fait mine d’accepter le deal et Stéphane, la maire de la commune, tombe amoureuse de lui, il a un physique plutôt attrayant…
Monika, la jeune femme de chambre de l’hôtel où séjourne Paul, comprend que celui-ci a besoin d’embaucher du monde pour son projet…
Dès lors, cela fait boule de neige et les curriculum vitae arrivent par dizaines entre les mains de Paul ; Nicolas,  le petit ami de Monika, Louis, futur chef de chantier et des dizaines d’autres seront embauchés par Paul/Philippe Miller…
Un soir, Miller participe à un match de hand ball avec la maire Stéphane et un banquier.
Abel, un de ses anciens créanciers et gangsters, le remarque à la télévision…
Le subterfuge de Paul est dévoilé au grand jour et la banque lui assigne de rembourser ses dettes, son histoire d’amour avec Stéphane capote et Abel le retrouve pour se venger…
La seule issue pour Paul semble être la prison et tous les salariés entubés ont la rage contre lui, malgré que quelques dizaines de mètres de l’autoroute aient été bâtis…
Mon avis :
Malgré que le tournage fut chaotique et que Giannoli ait été exécrable avec l’équipe, « A l’origine » est une belle réussite pour le cinéma hexagonal, il aborde des thèmes comme la manipulation, l’usurpation d’identité, l’escroquerie et la mythomanie de façon frontale et très juste, servie par des comédiens talentueux (Cluzet est d’une froideur à couper le souffle et Emmanuelle Devos est parfaite en veuve maire d’une petite ville sur le déclin), même les seconds rôles donnent une tonalité réaliste à leurs personnages et Depardieu, comme toujours, est impérial…
Un grand sens de la mise en scène est développé pour les séquences de la construction de cette fameuse autoroute et il semble que Giannoli se soit parfaitement documenté, le spectateur croit à tout et manifestement cela n’a pas dû être simple à réaliser…
A aucun moment nous n’avons d’empathie pour Cluzet car il est désigné d’emblée comme le pire des salopards et cette impression ne fera que s’accentuer, au fil que le film avance…
Le voir lire les CV des pauvres chômeurs alors qu’il sait très bien qu’il va les exploiter et les mettre encore plus dans la panade a un côté encore plus perturbant, Giannoli a pris le soin d’un réalisme appuyé et nous montre bien l’envers du décor, la misère et la souffrance de pauvres gens dans le dénuement, cela fait peine à voir…
Stéphane, la maire et Monika, la femme de chambre, sont les éléments féminins du film et Giannoli reste exemplaire et pudique, les deux femmes sont intègres et aucun cliché machiste ne vient parasiter le film (la scène d’amour entre Cluzet et Emmanuelle Devos est belle et finit sur le malaise, eu égard au personnage de Cluzet)…
Le personnage de Miller choisit souvent la fuite et les silences perpétuels de Cluzet lorsqu’on l’interroge en disent long sur son degré de mythomanie, mais avec un pouvoir de persuasion tel qu’il parvient à convaincre et entuber tout le monde…
Depardieu arrive comme un cheveu sur la soupe mais c’est lui, en plus du banquier, qui fera se rendre à l’évidence tous les gens floués par Cluzet…
« A l’origine » est un excellent film, exigeant et appliqué, il est tiré d’une histoire réelle et au générique final, on nous explique ce que sont devenus les protagonistes de l’histoire…
Bref, un film à voir, ne serait-ce que pour la performance de Cluzet, qui tient ici peut- être un de ses meilleurs rôles, avec aussi « L’enfer » de Claude Chabrol, il est un acteur exceptionnel…

Note : 8.5/10





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire