Open Watching

Open Watching

jeudi 28 août 2014

FOXY BROWN de Jack Hill, 1974

FOXY BROWN
de Jack Hill
Etats Unis
1974
avec Pam Grier, Antonio Fargas, Sid Haig
Polar blaxploitation
Musique produite par la Motown
84 minutes
Synopsis :
Etats Unis, 1974...
Foxy sauve son frère Link lors d'une altercation avec de dangereux gangsters...
Son petit copain, Michael Anderson, est un ancien agent qui a démantelé un cartel de trafiquants de drogue régi par Katherine Wall qui gère également un réseau de prostitution où des notables, notamment le juge Fenton, sont clients...
Aidée par Claudia, Foxy Brown intègre le réseau en se faisant passer pour une call girl...
Elle n'a plus qu'un seul objectif : venger son mari !
Mon avis :
Pam Grier est l'emblème, la figure iconique du mouvement apparu dans les années 70, la "blaxploitation" qui révolutionna le polar américain en mettant comme personnages principaux majoritairement des personnes de couleur noire...
"Foxy Brown" est une grande réussite et s'impose comme petit classique avec un scénario bien troussé et des effets assez fulgurants et inhabituels pour l'époque, comme pléthore de violences aussi bien physiques qu'avec une arme...
Jack Hill rivalise d'ingéniosité et n'épargne pas au spectateur les séquences de tortures, de prise forcée d'héroïne voire une émasculation (filmée heureusement en hors champ !)...
"Foxy Brown" est un métrage qui barde, porté par une Pam Grier au meilleur de sa forme, prête à tout pour assouvir sa vengeance et ne reculant devant aucun stratagème ni aucune manipulation pour mener à bien ses desseins...
Une caricature assez réjouissante des grands pontes de la justice ici avilis et crapules de la pire espèce, baignant dans l'opprobre de la corruption et de la prostitution, permet ainsi de donner de la sympathie au personnage de Foxy et de cautionner ses actes, face à des salauds exemplaires de sadisme et de dépravation...
Parfois amoral (un fratricide est à déplorer) et dénué du moindre humour (on n'a pas le temps de plaisanter, le spectateur veut de l'action !), "Foxy Brown" renouvelle un genre en perte de vitesse et parvient aisément à créer de nouvelles règles scénaristiques par le biais de la culture noire, ce qui reste intéressant et louable comme démarche...
Ce n'est pas innocent que Tarantino, grand amoureux du cinéma, ait repris 23 ans plus tard l'actrice Pam Grier pour son "Jackie Brown", rendant ainsi un hommage appuyé à toute une codification cinématographique...
Sympathique au plus haut niveau, "Foxy Brown" fera passer un agréable moment aux cinéphiles fanatiques d'action vrombissante et de compositions de méchants (le film en regorge), c'est cette multiplicité des styles et ce mélange qui bonifie "Foxy Brown" et qui en fait tout son intérêt exotique...
A découvrir si ce n'est pas déjà fait...

Note : 8/10





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire