Open Watching

Open Watching

dimanche 12 novembre 2017

La trêve de Matthieu Donck, 2016

LA TREVE
de Matthieu Donck
2016
Belgique
Série TV
Diffusé sur France 2 en août 2016
avec Yoann Blanc, Guillaume Kerbusch, Anne Coesens, Sophie Breyer, Jean-Henri Compère, Jasmina Douieb, Tom Audenaert, Sam Louwyck, Catherine Salée
Ecrit par Stéphane Bergmans, Matthieu Donck et Benjamin D’Aoust
Thriller
520 minutes (10 épisodes de 52 minutes)
Budget : 250 000 euros par épisode
Synopsis :
Heiderfeld, village des Ardennes, de nos jours…
Driss Assani, un jeune homme d’origine togolaise, est retrouvé mort dans la rivière La Semois, Yoann Peeters, un policier dépêché de Bruxelles, est chargé de l’enquête, il vient de s’installer dans un pavillon avec sa fille Camille, sa femme étant décédée…
Très vite, Yoann et Drummer, son coéquipier, remontent certains indices qui convergent tous vers Jeff Lequais dit « L’indien », un SDF marginal vivant dans une cabane, en pleine forêt… Yoann retrouve Inès Buisson, une de ses anciennes petites amies lorsqu’il était plus jeune…
Brigitte Fischer, la bourgmestre de la ville, défend un projet de barrage qui couvrira une zone assez importante, elle missionne sa conseillère pour payer les derniers habitants afin que ceux-ci déménagent et laissent le champ libre pour la création du barrage…
La fille de Fischer, Zoé, sympathise avec Camille…
Le fils Fischer, Markus, était proche de Driss car les deux jeunes garçons faisaient partie du club de football local…
Mikael, le petit copain de Zoé, semble brutal ; l’enquête de Peeters avance à grand pas, ce qu’il va découvrir l’amène à explorer de nombreuses pistes, interrogeant de nombreuses personnes…
La policière Marjorie, Drummer et le chef de corps devraient soutenir Yoann dans cette enquête et ses investigations, c’est alors qu’il découvre l’horreur !
Mon avis :
On a rarement vu une série télévisée dotée d’un aussi grand suspense et d’une aussi grande rigueur dans le scénario car ici, tout se tient, tout est crédible ! Les scénaristes s’y sont mis à trois et cela se comprend aisément lorsqu’on voit le résultat ; « la trêve » est un série addictive et géniale, dès que l’on a entamé, on ne peut plus décrocher ! j’ai englouti les dix épisodes en moins de vingt quatre heures tellement j’ai été captivé !
Et que dire des acteurs ? ils sont tous fabuleux, Yoann Blanc en tête, avec sa névrose qui le force à aller jusqu’au bout de son enquête, même au prix de sa santé ; et les trognes des habitants, ils font peur ! tous atteints de pathologies ou de tares (Gilles de la Tourette, alcoolisme, sexualité déviante, satanisme, nazisme), « La trêve » ça ne rigole pas du tout et ce n’est pas du tout une série tous publics !
On assiste à un enchevêtrement de (fausses) pistes jusqu’à une révélation finale qui steacke tout le monde !
Il y a énormément de personnages suspectés et c’est bien là que réside l’habileté et le côté malin du scénario, on est complètement baladés ; on se dit « bon bah c’est cool, c’est lui le tueur, ça va s’arrêter là » et bien NON ! pas du tout ! Mathieu Donck et ses deux acolytes ont réussi un coup de maitre absolu ! un peu comme dans « Usual suspects » mais en encore plus balaise !
De plus, « La trêve » est une série complètement atypique qui explose tout ce qui a été vu précédemment, et à chaque fin d’épisode, on a les poils dressés, on est tétanisés (un peu comme dans certaines saisons de « 24 heures chrono »), chaque début d’épisode s’amorce par un rêve ou un songe d’un des protagonistes et on replonge dans l’histoire et dans les investigations de Peeters !
Extrêmement moderne, « La trêve » se sert de la technologie actuelle pour appuyer son côté de recherches policières (par facebook, notamment, ou par un hacker qui travaille pour la police et qui lui indique des pistes à exploiter), on a ici une série policière de grande habileté et qui ne fait décrocher à aucun moment le spectateur, à chaque minute, un personnage nouveau ou une situation nouvelle se greffe sur l’intrigue et vient tout faire basculer et remet tout à zéro !
« La trêve » est une série unique, qui prend certains éléments de grands thrillers mais avec une grande parcimonie (« Blair witch » pour la cabane, « Le silence des agneaux » pour l’arrivée de Yoann au domicile d’un suspect, « Usual suspects » lors du dénouement) mais « La trêve » est une série hyper intelligente qui sait garder son caractère et qui garde une aura propre à elle…
Rarement la qualité pour un thriller de télévision n’a été aussi loin et il faut plusieurs heures pour s’en remettre, « La trêve » signe un avant et un après pour le genre télévisuel et pour tout dévoreur de séries, celle-ci se hisse au palmarès des meilleures depuis au moins dix ans…
Une réserve seulement « La trêve » est une série qui fait peur, je suis sérieux, ça colle vraiment les pétoches, vous êtes prévenus !
Immense réussite, « La trêve » est inoubliable et lorsque l’on sait que les réalisateurs, à qui on a coupé certains crédits en plein pendant le tournage, n’ont jamais baissé les bras et se sont retroussés les manches comme des fous, ça ne fait qu’augmenter le respect et l’admiration que l’on se doit d’avoir pour eux…
Monumental à tous les niveaux, « la trêve » est une série à encourager et promouvoir absolument, un OVNI total rare, des séries bourrées d’idées et de talent comme celle-ci ça n’arrive pas souvent alors FONCEZ !
Si vous êtes dépressifs ou fragiles, attention, « La trêve » est très perturbant, quant aux autres, allez y direct !
Note : 10/10

Merci à Pierre à qui je dédicace cette critique








1 commentaire:

  1. QUANTUM BINARY SIGNALS

    Get professional trading signals sent to your cell phone daily.

    Start following our trades NOW and gain up to 270% per day.

    RépondreSupprimer