Open Watching

Open Watching

dimanche 26 novembre 2017

Bermudes, triangle de l'enfer de Tonino Ricci, 1978

BERMUDES, TRIANGLE DE L’ENFER
de Tonino Ricci
aka Anthony Richmond
1978
Italie/Espagne/Mexique
avec Arthur Kennedy, Janet Agren, Cinzia Monreale, Andres Garcia
Aventures
Musique de Stelvio Cipriani
90 minutes
VHS édité chez South Pacific vidéo
Inédit en DVD
aka Bermude la fossa maledeta
Synopsis :
Saint Domingue, dans les années soixante-dix…
Alors que tout semble bien se passer, les véliplanchistes se donnent à cœur joie de faire du surf, le soleil est bien présent et les filles sont en bikini, un homme est retrouvé blessé et il est emmené à l’hôpital local, il aurait réchappé d’une fosse marine alors que tous les occupants de son navire sont portés disparus et ce jeune homme serait resté six mois en pleine mer !
Ce qui semble incroyable, c’est qu’il ait survécu tout de temps ; sa fiancée le retrouve mais celle-ci est courtisée par un de ses amis, jaloux du bonheur du couple…
Un avion se crashe en pleine mer alors que sa position devait rester secrète, en effet, les deux pilotes travaillent pour la solde d’un trafiquant, ce dernier est fou de rage car le boitier qu’ils transportaient contient des informations capitales et cruciales…
Se faisant passer pour un riche industriel, le trafiquant repère deux marins plongeurs, Andres et Enrique, ils leur proposent quinze mille dollars s’ils acceptent de plonger près de l’épave de l’avion et s’ils arrivent à retrouver le fameux boitier…
Alors qu’ils étaient en croisière de nuit, des jeunes gens procèdent à un suicide collectif en se noyant tous après s’être jetés à l’eau…
Et si la faille ou la fosse maritime renfermait un monde parallèle ?
Et si les Bermudes rendaient fous tous ceux qui s’approchaient de cet endroit ?
N’oublions pas les requins qui pullulent et qui rajoutent du danger au danger !
Alors qu’Andres et Enrique finissent par retrouver le boitier contenant les documents, les deux hommes ne sont pas au bout de leurs peines ! Le trafiquant les a piégés et les menace avec un revolver !
Mon avis :
Tonino Ricci signe avec « Bermudes, triangle de l’enfer » un honnête film d’aventures teinté de passages fantastiques et qui souffre d’une mauvaise réputation, considéré comme un nanar médiocre, et bien, après une seconde vision de ce film, force est de constater qu’il n’a pas que des défauts ; déjà le casting est de qualité, Arthur Kennedy (l’inoubliable commissaire du « Massacre des morts vivants ») est crédible dans un rôle de pire salopard vénal et sans scrupules et surtout le duo féminin Janet Agren/Cinzia Monreale est de premier choix, les deux belles ajoutant une dose de féminité qui s’avère imparable !
Bien sûr, l’intrigue est quelque peu capilotractée avec les « requins qui dorment » (on ne s’en remet pas !) et l’envoutement lors du suicide collectif supposé et présumé où tout le monde pète un plomb et se jette par-dessus bord, prétexte à des séquences oniriques assez esthétiques…
Et puis il y a la musique –magnifique - de Stelvio Cipriani qui reste sans nul doute une des meilleures que le Maestro ait composée ; bien ancrée dans l’aspect vintage du métrage, le score lui colle à la peau et rajoute une plus-value énorme à la sympathie que l’on éprouve pour ce « petit » film néanmoins fort intéressant…
On aurait pu penser que Ricci nous pondrait un énième plagiat des « Dents de la mer » et bien pas du tout !  on est loin d’un pompage du chef d’œuvre de Spielberg, ici, Ricci s’efforce de distiller une histoire différente et inédite, il mélange polar, fantastique et film d’aventures avec des scènes sous- marines qui font partie intégrante du scénario ; on se régale lors de ces plongées et même si, souvent, tout est conçu avec des maquettes en carton- pâte, les plans aquatiques sont immersifs, autant pour les plongeurs que pour le spectateur !
Filmé avec des moyens relativement corrects, « Bermudes, triangle de l’enfer » est un film vraiment plaisant qui gagnerait à sortir en DVD chez nous car la VHS South Pacific vidéo commence vraiment à faire la tronche, s’il y a bien un film à réhabiliter, c’est celui-là !
Et puis finalement « Bermudes, triangle de l’enfer » s’en est bien sorti avec le temps, sa dynamique et son sens de l’action font qu’il n’a pas trop vieilli et que, quarante ans après, un cinéphile actuel y trouvera son compte ; rythmé et avec un découpage de plans rapide, « Bermudes, triangle de l’enfer » ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer…
Un film mineur mais tellement rare que si vous avez l’occasion de tomber dessus, ne vous privez pas de votre plaisir !

Note : 7.5/10







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire