Open Watching

Open Watching

dimanche 4 mars 2018

Piranhas de Joe Dante, 1978


PIRANHAS
de Joe Dante
1978
Etats-Unis
avec Heather Menzies, Barbara Steele, Bradford Dillman, Kevin Mac Carthy, Dick Miller
Film d’épouvante
90 minutes
Musique de Pino Donaggio
Produit par Roger Corman
Scénario de John Sayles
Budget : 660 000 dollars
Recettes au box- office : 16 000 000 dollars
Synopsis :
Une ville des Etats-Unis, à la fin des années soixante-dix…
Deux campeurs souhaitent faire un bain de minuit, ils s‘introduisent dans un lieu interdit au public et plongent dans un bassin d’eau, on perd leur trace !
Maggie Mac Keown, mandatée par son entreprise, est chargée de retrouver les deux fameux campeurs ; de fil en aiguille et après être arrivée sur les lieux, elle rencontre Paul Grogan, un homme séparé de sa femme et qui boit énormément ; Maggie convainc Paul de l’aider dans ses recherches ; c’est alors qu’ils se rendent dans l’endroit interdit ; ils sont surpris par le docteur Robert Hoak, seul gardien du lieu ; ce dernier leur explique que des piranhas mutants et voraces avaient été confinés dans ce lieu afin de les envoyer au Vietnam, durant la guerre pour éradiquer l’ennemi, mais qu’à l’issue de la guerre, les piranhas, par milliers, sont restés dans les eaux avoisinantes !
Ce dossier est classé top secret par l’armée américain, c’est alors que Maggie et Paul ouvrent la vanne qui actionne le bassin, pensant retrouver les affaires des campeurs disparus !
Les piranhas sont désormais en liberté !
Une colonie de vacances où se trouve la fille de Paul, une fête municipale située à proximité d’un lac, tous ceux qui s’y trouvent sont désormais des victimes potentielles des piranhas !
C’est le carnage total !
Mon avis :
Tourné en trois semaines du 15 mars au 5 avril 1978, « Piranhas » est le film qui fit connaître au grand public le cinéaste Joe Dante, produit par Roger Corman (gage de qualité), Spielberg dit lui-même qu’il pense que « Piranhas » est la meilleure déclinaison de son « Dents de la mer » tourné trois années auparavant…
Et c’est vrai ! Le scénario est astucieux (comme dans tous les films de Joe Dante), les acteurs sont convaincants (on retrouve Barbara « Goddess of the Gothic » Steele, toujours diablement sexy et très classe) et une ribambelle de seconds rôles à la trogne bien sentie et qui collent à fond à l’ambiance du film…
Bricolé efficacement (en effet, peu de moyens, seulement 660 000 dollars), « Piranhas » fut un énorme succès et la mise fut amplement multipliée pour Corman et Dante qui se frottèrent les mains, et c’est mérité !
Certains passages sont jouissifs et l’atmosphère qui règne tout le long est bonifiée par une action vrombissante, ça n’arrête jamais, on a même des cascades nautiques très bien réalisées et des séquences sous-marines impeccables au timing crédible, Joe Dante s’est appliqué dans sa mise en scène, le tout est un vrai plaisir de visionnage !
La suite de Assonitis réalisée par Cameron est catastrophique par rapport à ce premier opus, quant au remake de Aja sortie en 2010 il est vraiment très bon, version boostée du film de Dante, qui égale son prédécesseur…
Même la psychologie des personnages n’est pas laissée en berne avec le personnage de Paul Grogan, sombrant dans l’alcoolisme et le promoteur véreux, véritable ordure –Dante reprend la trame d’un des personnages de « Jaws »- sans trop la pomper, on a là tous les ingrédients pour passer un super moment de cinéma ; la musique de Pino Donaggio est nickel et les quelques effets gore bien fichus par Rob Bottin, un caïd du genre…
Quarante années après, « Piranhas », hormis les looks des protagonistes, n’a pas trop vieilli et c’est ce dynamisme, cette action permanente, qui donnent un charme énorme au film, l’érigeant comme un des fleurons du film d’épouvante de la fin des années soixante-dix…
Il est difficile de reprocher quoi que ce soit à ce film, on savoure une heure et demie de bonheur et je ne vois pas trop ce qu’il y aurait à redire, la mise en scène est rigoureuse et son impact tape dans le mille, c’est un film de grande qualité !
On a là l’entertainment à la Spielberg qui nait, et Spielberg embauchera Joe Dante pour son « Gremlins » six ans plus tard, il fut adoubé grâce, justement, à « Piranhas »…
Un film sympa à voir absolument et qui n’est pas trop effrayant, un public ado y trouvera son compte, tous comme les cinéphiles friands de série B….
Note : 9/10











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire