Open Watching

Open Watching

dimanche 9 juillet 2017

Suicide squad de David Ayer, 2016

SUICIDE SQUAD
de David Ayer
2016
Etats-Unis
avec Will Smith, Margot Robbie, Jared Leto, Cara Delevingne, Joel Kinnaman, Viola Davis, Karen Fukuhara
123 minutes
Teen movie fantastique/film de super héros
Produit par la Warner
Budget :  175 000 000 dollars
Recettes mondiales : 745 600 000 dollars
Synopsis :
Gotham city, années deux mille dix…
Superman, qui protégeait la population, est définitivement reconnu comme mort ; Amanda Waller, la responsable du ministère des armées, qui veille sur la sécurité des habitants, a pour idée de créer le projet Force spéciale X ; ce procédé consiste à faire sortir de prison de dangereux criminels très aguerris pour lutter contre des forces extraterrestres très redoutables qui s’apprêtent à mettre le chaos sur la terre…
Harley Quinn, la femme du Joker, Deadshot, Killer Croc, El Diablo, Slipknot et Katana, sont donc libérés et doivent subir un entrainement avant d’être lâchés sur le terrain…
June Moon, une très jolie brune qui est assistante au ministère des armées tombe amoureuse de Rick Flag ; elle se mute en l’Enchanteresse, une créature démoniaque qui essaye de contrecarrer les plans du Suicide squad…
A l’issue du combat, les membres du Suicide squad, qui devaient être condamnés à la perpétuité, voient raccourcie leur peine de dix ans ; ils atterrissent de nouveau au pénitencier de Belle Reve, mais avec des aménagements de peines (Harley Quinn a droit à une machine à expresso)…
C’est alors que Joker débarque de force dans la prison pour libérer Harley Quinn !
Mon avis :
Totalement néophyte en films de super héros ou en adaptations de comics Marvel ou DC Comics, je dois vous l’avouer je n’y connais RIEN dans les codes à respecter pour ces films lorsqu’ils sont retranscrits au cinéma, d’où une vision beaucoup plus objective de ma part, mon point de vue pour analyser des films comme « Suicide squad » étant comme si je voyais un blockbuster lambda et non en bardant de « références » le film, ce qui changerait totalement mon point de vue si c’était le cas…
Donc et bien, passée cette mise en garde, le film est plutôt pas mal, il y a de bonnes séquences d’action, « Suicide squad » veut plaire et il y arrive sans difficultés, c’est un métrage enjoué et très attrayant qui atteint ses objectifs ; le fait de créer un mix regroupant des héros bad ass pour combattre de méchants aliens tient la route ; ils sont surarmés et l’ensemble est, ma foi, fort distrayant avec des dialogues djeunz qui dynamisent le film (mention à Harley Quinn qui n’arrête pas avec ses répliques) ; quant aux effets spéciaux ils sont plus réussis et moins hideux que pour « Batman V Superman, dawn of justice », le « grand frère » de Suicide squad sorti la même année (2016) et toujours sous la houlette de Snyder…
Les personnages membres du Suicide squad forment à eux seuls une brochette de gueules cassées qu’on envoie au casse-pipe mais leur sens de la solidarité et de la fraternité aura raison des pièges qu’ils devront combattre, lors de combats surréels qui semblent rappeler ceux de David contre Goliath…
Will Smith a un look marrant, quelques kilos en trop, chauve et barbu, et Margot Robbie crêve l’écran en sex symbol instantané, c’est elle la révélation du film…
Le joker est également correctement interprété et rend honneur à ses prédécesseurs avec son côté habituellement déjanté et ses exubérances, dans l’ensemble David Ayer s’en est à peu près bien sorti car ce n’était pas si facile de gérer tout ce melting pot, ce mélange de personnages, Ayer est parvenu à « raccorder » tous les protagonistes pour que « Suicide squad » soit homogène et le résultat, outre son honnêteté, tient bien la route…
« Suicide squad » s’adresse surtout à un public jeune, d’adolescents, ce n’est pas un film débile mais il est plus calibré pour des cinéphiles adeptes de cinoche Mac do, qui, je le répète, ne fait aucun mal tant qu’il n’est pas consommé à outrance et en permanence…
Fort sympathique et léger voire frivole, « Suicide squad » est un film de super héros acidulé qui se suit comme on boit un diabolo grenadine ou comme si on embarquait pour deux heures dans une fête foraine ; très peu de spiritualité mais de l’action pétaradante, on prend plaisir à visionner « Suicide squad » à condition de ne pas être trop exigeant…
Le film fut très mal accueilli à sa sortie et fut considéré comme une trahison par les puristes d’adaptations de comics au cinéma, si l’on passe outre de toute cette polémique, cela permet de le voir de manière ouverte et non en ayant été influencé par tout ce foutoir qu’il a suscité…
Bref, pas le film du siècle mais une œuvre sympathique et mieux au final que le pachydermique « Batman V Superman, dawn of justice » prétentieux et chiant comme la mort, au moins « Suicide squad » démarre en trombe dès les premières minutes et on n’attend pas deux heures pour que l’action se mette en place, rien que pour ça il mérite qu’on s’y attarde…

Note : 6/10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire