Open Watching

Open Watching

dimanche 3 décembre 2017

Les noces funèbres de Tim Burton et Mike Johnson, 2005

LES NOCES FUNEBRES
de Tim Burton et Mike Johnson
2005
Etats-Unis
avec les voix de Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Emily Watson, Christopher Lee, Richard E. Grant, Michael Gough
Conte fantastique d’animation
74 minutes
aka Corpse bride
Musique de Danny Elfman
Budget : 30 000 000 dollars
Recettes mondiales : 117 195 000 dollars
Oscar du meilleur film d’animation en 2006
Synopsis :
Un petit village de l’Europe de l’Est au dix- neuvième siècle…
Victor Van Dort est un jeune homme qui souffre d’une timidité maladive, il vit dans une famille très aisée ; Victoria Everglot est sa promise, les conditions de ses parents sont catastrophiques car ces derniers sont ruinés financièrement, ils espèrent retrouver fortune avec le mariage avec Victor et ainsi redorer leur blason…
Tout semble donc se goupiller idéalement, d’autant que Victor et Victoria sont vraiment éperdument amoureux l’un de l’autre…
C’est alors qu’une nuit, Victor se perd dans une forêt brumeuse et enneigée et, de fil en aiguille, réanime le cadavre d’Emily, une superbe femme moribonde au corps zombifié !
Victor va vivre une aventure inédite et se retrouver plongé dans un monde fantasmagorique peuplé d’araignées et de squelettes…
Emily l’entraine dans des périples hallucinants et le destine à être son époux, au début contre son gré ; Victor n’a de cesse de penser à Victoria et il est pris dans un dilemme terrible !
Victor retrouvera t-il sa dulcinée et pourra t-il lutter contre le charme d’Emily ?
Il va effectuer un voyage dans un monde parallèle qui va transformer sa vie et devra s’armer de la plus grande vigilance car ce ne sera pas de tout repos pour lui mais les esprits, d’abord effrayants, finiront par être bienveillants envers lui…
L’issue de son voyage dans le pays des morts va le rasséréner et va transformer son existence, sa timidité va finir par s’effacer…
Mon avis :
« Les noces funèbres » est un film d’animation phénoménal à tous les niveaux, il est créé tout droit sorti de l’imagination du génial Tim Burton, dont le talent n’est plus à prouver ; ici il signe une sorte de conte gothique teinté d’une histoire d’amour rocambolesque avec un voyage atypique dans le pays des morts…
Absurde, diront certains, mais il faut se laisser porter par la magie du film, à travers des personnages très attachants, une empathie immédiate se créée, un peu comme dans les dessins animés de Walt Disney, mais en étant une version moderne et gothique du maitre…
Et il a fallu un travail monumental pour mettre en scène « Les noces funèbres », le résultat est prodigieux et il faut même plusieurs visionnages pour apprécier pleinement la picturalité des plans, Tim Burton signe ici un de ses plus beaux métrages, aux frontières de l’animation, du film fantastique et du conte crépusculaire…
Très touchant, « Les noces funèbres » fera même arracher des larmes au spectateur tant la beauté déployée est exquise ; c’est un film d’animation qui se savoure et qui dégomme tout ce qui a été vu en la matière auparavant…
Mélange/hommage aux films de la Hammer avec beaucoup de musiques et des passages chantés, « Les noces funèbres » est un délice cinématographique qui tape dans le mille et qui contentera aussi bien les geeks fans de la première heure de Tim Burton que n’importe quel autre public, y compris celui familial, Burton réinvente le film d’animation et redonne ses lettres de noblesse aux élégies gothiques qui, il faut bien l’admettre, sont rares dans le cinéma contemporain…
Proche de la perfection au niveau graphique et réellement doué pour créer des ambiances inédites, « Les noces funèbres » a le double mérite de dépayser et rafraîchir mais aussi d’émouvoir par la candeur des personnages ; on se plonge dans leurs regards comme eux se plongent dans leur monde et Burton nous invite pour un voyage magnifique et extrêmement nouveau avec ce qui fera date dans l’histoire du film d’animation…
A voir et à revoir, « Les noces funèbres » est un film-phare dans la carrière de Tim Burton et un régal absolu pour les cinéphiles sensibles et même pour tous les autres, des œuvres dotées d’une telle sensibilité, combinée à un graphisme aussi développé, sont tellement rares qu’il faut les avoir visionnées sans faute !
Note : 9.5/10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire