Open Watching

Open Watching

dimanche 17 décembre 2017

Le fascinant capitaine Clegg de Peter Graham Scott, 1962

LE FASCINANT CAPITAINE CLEGG
de Peter Graham Scott
1962
Grande Bretagne
avec Peter Cushing, Yvonne Romain, Michael Ripper, Oliver Reed, Patrick Allen, Sydney Bromley, Jack Mac Gowran
Fantastique/film de pirates
82 minutes
Produit par la Hammer films
Blu ray édité chez Elephant films
aka Night creatures
Synopsis :
A la fin du dix-huitième siècle, sur une ville côtière de Grande-Bretagne…
Le capitaine Clegg, à la tête d’une horde de flibustiers, capture et châtie un mulâtre costaud sous prétexte que celui-ci aurait tenté de tuer son épouse ; l’homme est laissé à l’abandon sur une ile déserte avec la langue et les oreilles mutilées…
Quelques années plus tard, Le capitaine Collier se rend clandestinement dans la ville de  Romney Marsh, il interrompt la cérémonie dans l’église du révérend Blyss, il le soupçonne de faire de la contrebande d’alcool avec tous les autres villageois…
Harry Cobtree est amoureux d’Imogène, une serveuse de la taverne locale ; c’est alors que le mulâtre est sauvé par les hommes de Collier et qu’on l’amène dans la taverne pour se moquer de lui ; dès que le mulâtre voit le révérend Blyss, il panique et se jette sur lui !
De plus, les hommes de Collier sont terrorisés par des sortes de fantômes à cheval qui errent en pleine nuit dans une forêt proche des côtes de Romney Marsh ; la contrebande d’alcool va bon train, le révérend Blyss utilisant des passages secrets au nez et à la barbe de Collier !
C’est alors que la tombe de Nathaniel Clegg, le pirate du début du film, est exhumée !
Il n’y a personne dans la sépulture… le capitaine Collier commence à comprendre la supercherie !
Et si Blyss et Clegg n’étaient en fait que la même personne ?
Mon avis :
« Le fascinant capitaine Clegg » est un film hybride qui mêle plusieurs genres (aventures, fantastique, film de pirates) mais qui, grâce au talent déployé, garde toujours une identité propre aux films de la Hammer et… on se régale complètement !
Œuvre farfelue et pourtant très maitrisée, « Le fascinant capitaine Clegg » va extrêmement vite et Peter Graham Scott opte pour un déroulement scénaristique assez speed et très riche ; ça n’arrête jamais, quasiment aucun temps mort mais des séquences rapides et une histoire rocambolesque mêlant fantômes, contrebande d’alcool, interrogations multiples (notamment sur l’identité du Capitaine Clegg) et plans inoubliables…
Tout va vite mais rien n’est bâclé, rien n’est réalisé à l’emporte pièces, Graham Scott maitrise son sujet et sait parfaitement comment faire pour captiver le spectateur et il tape dans le mille !
L’issue dramatique complète et rajoute sur l’atypisme du film et on pourra s’émouvoir de ce choix mais en ayant vécu un film hors normes et d’une singularité exemplaire, encore plus s’agissant d’une production Hammer qui, ici, a pris un énorme risque (nous ne sommes pas dans un film de vampires) et au final, s’en est sortie avec les honneurs…
« Le fascinant capitaine Clegg » contentera immanquablement tous les cinéphiles, aussi bien les « Hammerophiles » que le public classique, les éléments déployés dans le film exercent encore de nos jours une attraction et un pouvoir de fascination dû en grande partie à la modernité et au grand sens de la dynamique du film…
L’initiative de Elephant films de ressortir « Le fascinant capitaine Clegg » en HD est audacieuse et totalement réussie, on redécouvre dans des conditions optimales ce film très rare et c’est presqu’un pèlerinage lorsqu’on le revoit, par rapport à la VHS que l’on possédait, usée et illisible, c’est du pain béni !
« Le fascinant capitaine Clegg » est sans doute le film le plus à part dans tous ceux produits par la Hammer, mais c’est également l’un des plus attachants et Peter Cushing tenait beaucoup à ce rôle, il y transmet tout son charisme et le résultat global est inoubliable !
Un film essentiel pour pouvoir capter toute la diversité que pouvait produire la firme de la Hammer, qui ne se reposait jamais sur ses lauriers après chaque succès au box- office mais se lançait des challenges en permanence…
Un film jubilatoire et parfaitement immanquable !
Note : 10/10








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire