Open Watching

Open Watching

samedi 13 septembre 2014

Le bal des vampires de Roman Polanski, 1967

LE BAL DES VAMPIRES
de Roman Polanski
Grande Bretagne/Etats Unis
1967
aka The fearless vampire killers
avec Jack Mac Gowran, Roman Polanski, Sharon Tate, Ferdy Mayne, Iain Quarrier
Comédie parodique des films de vampires
Scénario de Roman Polanski et Gérard Brach
108 minutes
Budget : 2 millions de dollars
Synopsis :
Transylvanie, en pleine zone montagneuse...
Le professeur Abronsius et son assistant Alfred sont des chasseurs de vampires...
Ils trouvent refuge dans une auberge dirigée par Chagall...
Alfred tombe amoureux de la fille de l'aubergiste, Sarah, mais cette dernière est mordue et enlevée par le Comte Von Krolock, un vampire qui vit dans un château à quelques kilomètres de là...
Ni une ni deux, Abronsius et Alfred décident de la sauver et suivent Koukol, le valet de Von Krolock !
Ils arrivent sur place alors que Von Krolock et son fils ont organisé un bal avec tous les vampires de la contrée, invités pour l'occasion...
Une lutte est désormais amorcée avec la difficulté pour Abronsius et Alfred de ne pas être démasqués !
Mon avis :
Avec "Le bal des vampires", Polanski nourrit l'imaginaire et l'imagination des cinéphiles fanatiques de films de vampires, notamment ceux initiés par les films de la Hammer, auxquels Polanski rend un hommage appuyé...
Il y rajoute une touche humoristique via les deux personnages principaux, à la fois maladroits et iconoclastes et brise ainsi les codifications auxquelles le film de vampire traditionnel nous avait habitués...
Inspiré par un style ouvert voire décloisonné, Polanski laisse libre cours à ses trouvailles et se dote de paysages fabuleux pour appuyer son récit privilégiant les séquences nocturnes, magnifiées par une neige omniprésente qui transcende encore plus l'angoisse suscitée, tout en émerveillant par sa grâce picturale...
Le charme de la belle Sharon Tate, le jeu bourru de Jack Mc Gowran et l'entêtement de Polanski sont pour beaucoup dans la réussite du métrage mais le réalisateur arrive à doser l'équilibre entre angoisse et rire, distillant des passages à la fois satiriques et terrifiants (à ce titre, la course poursuite entre Alfred et le fils Von Krolock est un monument de cinéma !)...
Créant de nouvelles idées, expérimentant pour revigorer un genre qui commençait à décliner, "Le bal des vampires" est un pur régal, un sommet de fascination et un film d'une subtilité plus immense qu'il ne pourrait y paraître, accumulant les cocasseries sans dévier de son but initial : le film de vampires !
Arrivant même à rendre attachants tous les personnages (aussi bien les bons que les méchants), "Le bal des vampires" a acquis une notoriété de classique du cinéma et reste une des oeuvres les plus marquantes et mythiques de Polanski, témoignant de son génie et de son habileté à retranscrire sa vision des genres qu'il explore...
Audacieux, graphiquement parfait, le film n'a rien perdu de son pouvoir d'attraction même après plus de quatre décennies...
Immanquable !

Note : 10/10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire