Open Watching

Open Watching

dimanche 12 octobre 2014

FURIE de Brian De Palma, 1978

FURIE
de Brian De Palma
Etats Unis
1978
aka The fury
avec Kirk Douglas, Amy Irving, John Cassavetes, Carrie Snodgress, Andrew Stevens
Thriller fantastique
118 minutes
Musique de John Williams
Edité en blu ray chez Carlotta
Synopsis :
1977, sur une plage très fréquentée d'Israel...
Peter Sandza et son fils, Robin, sont là en touristes avec Ben Childress, un ami de Peter...
Soudain, des terroristes arrivent par la mer en zodiac et tirent sur tout ce qui bouge, provoquant une hécatombe !
Dans la panique la plus totale, Robin est forcé de fuir in extremis, son père est laissé pour mort, après une défense épique contre les attaquants !
Un an s'écoule, Peter, bien en vie mais traqué inlassablement, fait tout pour retrouver Robin...
Ce dernier, doué de pouvoirs de télékinésie est sous l'égide du docteur Mac Keever, confiné dans le mystérieux institut Paragon...
Peter fait la connaissance de Gillian Bellaver, une jeune femme possédant les mêmes pouvoirs que son fils...
Aidé par Gillian, Peter infiltre l'organisation qui la trahit et va tout faire pour sauver Robin de leurs griffes...
Mon avis :
Métrage très intéressant dans la carrière virtuose de Brian De Palma, "Furie" reprend et met en exergue des éléments scénaristiques de son précédent film "Carrie" et révolutionne le cinéma d'alors, instaurant en équations film d'espionnage, thriller et passages horrifiques teintées de gore...
Kirk Douglas est ici en roue libre, et son tandem avec la jeune Amy Irving tient bien la route, apportant un aspect touchant et paternaliste à l'histoire...
Chargé en anxiogénéité, "Furie" fait déployer des séquences anthologiques de pur cinéma techniquement parlant (beaucoup de plans filmés du plafond, de longs et superbes ralentis, des cadrages aériens alternant nocturne/diurne splendides, on observe avec délectation un sens inné de la maîtrise de De Palma)...
Il y a beaucoup de séquences filmées dans la population (la sortie de la plage, la fête foraine...), ce qui a du demander énormément de préparation, quant aux personnages secondaires ils apportent de la saveur au film (les deux flics en fin de service, les retraités ligotés, les pauvres saoudiens tués lors de l'effondrement du manège)...
De Palma emprunte des codes propres à Alfred Hitchcock mais en y intégrant une modernité totale et une singularité propres aux années 70, de par leur outrance et leur opulence...
Parfois vicelard (la relation entre Robin et la trentenaire riche et alcoolique) et délirant (l'institut Paragon, sorte d'antre improbable pour adolescents perturbés et psychotiques avec ses expérimentations technologiques complètement barrées), "Furie" préfigure même un peu le "Scanners" de Cronenberg tourné deux ans plus tard, notamment lors du final incroyable où le protagoniste "explose", à l'instar du métrage de Cronenberg, par des pouvoirs sensoriels (ici la télékinésie)...
"Furie" est un enchevêtrement de scènes chocs mais qui servent l'histoire de façon habile, afin que le spectateur s'immisce profondément dans une intrigue riche et d'une intensité poussée à maxima...
Il a toute sa place dans la filmographie du grand De Palma et se doit d'être vu, aussi bien pour passer un moment agréable, mais aussi pour apprécier le sens cinématographique du réalisateur, qui explore ses capacités imaginatives avec un brio évident...
Le blu ray de Carlotta vidéo est très réussi, avec une image sublime et l'ensemble est un régal pour les cinéphiles adeptes de thrillers fantastiques de haut niveau...
Bref, un must have total !

Note : 9/10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire