Open Watching

Open Watching

samedi 18 octobre 2014

THE CRAZIES de Breck Eisner, 2010

THE CRAZIES
de Breck Eisner
Etats Unis
2010
avec Timothy Olyphant, Radha Mitchell, Joe Anderson, Danielle Panabaker
Fantastique
101 minutes
Synopsis :
Etats unis, une ville du Middlewest, années 2010...
David Dutton est le shérif de la ville et  Judy, sa femme, l'aime passionnément...
Un jour, en plein milieu d'un match de base ball, David est obligé d'abattre un vieil homme qui menaçait des jeunes avec son fusil de chasse...
Plus tard, des événements inexplicables ont lieu...
Un paysan laisse tourner sa moissonneuse batteuse en pleine nuit et incendie sa maison... Avec Russell, son adjoint, David découvre qu'un avion contenant un virus radioactif s'est échoué dans un lac voisin, sous l'eau...
Dès lors, la ville devient le théâtre de meurtres déments, ses habitants s'entretuant les uns les autres !
Seuls quelques survivants parviennent à éviter l'épidémie...
Des soldats de l'armée nationale habillés en combinaisons thermonucléaires et lourdement armés investissent la bourgade, ou du moins ce qu'il en reste...
David, Judy et Russell doivent non seulement leur échapper mais aussi lutter contre les zombies infectés !
Mon avis :
Remake du film de George Romero sorti trente sept années plus tôt, "The Crazies" souffre de beaucoup de lacunes et d'une codification moins empruntée à des oeuvres sincères qu'à un business mercantile, au détriment de la crédibilité de son scénario...
Tout y est convenu et, malgré un début prometteur, le film tourne vite en pétard mouillé malgré un budget colossal ("The Crazies" est en partie financé par des fonds qataris)...
Certains passages font dans une surenchère de gore qui décrédibilise l'intérêt et, comme de bien entendu, on nous ressert la même soupe de clichés et d'invraisemblances (le mari qui, "comme par hasard" arrive à temps pour sauver sa femme, la scène du snack bar ne tient pas la route une seule seconde, bourrée de faux raccords et d'incohérences timingesques)...
Se revendiquant mixage entre "28 jours plus tard" et "Zombie, le crépuscule des morts vivants" que Danny Boyle et Romero (qui a pourtant donné son aval) se rassurent, "The Crazies n'est en rien l'homologue de ces deux métrages, souffrant d'une anémie scénaristique et peinant à déployer la fougue inhérente aux oeuvre précitées...
Malgré tout, les images sont magnifiquement filmées (beaucoup de plans aériens ou des vues du ciel par des satellites) mais cela ne suffit malheureusement pas pour rehausser l'aspect du film, embourbé dans une réalisation pataude et banalement mise en place...
Quant à l'issue, il est simplement inconcevable (une explosion nucléaire sur plusieurs kilomètres à la ronde n'empêche pas le shérif et son épouse de s'en sortir !) et quelques passages sont inventifs (le lavage de voiture, l'entame avec le match de base ball, la folie progressive) mais se diffusent au compte goutte...
On aurait aimé plus de folie, de peps', un peu comme à la "Planète terreur" par exemple...
Fade, sans âme ni transcendance, "The crazies" perd tous ses moyens au bout de dix minutes et fait figure de cinéma "Mac do" vite (in)géré et même ennuyeux...
Son seul mérite est de nous redonner envie de revoir le Romero, c'est dire !

Note : 3/10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire