Open Watching

Open Watching

mardi 27 juin 2017

Cliffhanger de Renny Harlin, 1993

CLIFFHANGER
TRAQUE AU SOMMET
de Renny Harlin
1993
Etats unis
avec Sylvester Stallone, John Lithgow, Michael Rooker, Janine Turner, Caroline Goodall
Film d’action
108 minutes
Recettes mondiales : 250 000 000 dollars
Synopsis :
Un village des Montagnes Rocheuses, aux Etats-Unis, dans les années quatre-vingt dix…
Gabe Walker, un alpiniste chevronné, est traumatisé par un accident où une de ses amies, Kristel, femme de  Hal Tucker, a fait une chute mortelle…
Huit mois après, Gabe a du mal à se remettre de cette mort dont il est, en partie, responsable ; il est devenu guide de haute montagne et son couple avec sa femme Jessie Deighan connaît des déboires, Jessie voulant le stimuler à s’en sortir…
Un convoi du ministère des finances doit s’effectuer par voie aérienne ; Eric Oualen, un des membres de l’équipage, détourne l’avion et ses trois valises remplies de millions de dollars…
Le transfert se déroule mal et l’avion des gangsters s’écrase en haut de la montagne…
Se faisant passer pour des gens accidentés, les malfaiteurs demandent de l’aide aux sauveteurs, Gabe et Hal Tucker se rendent immédiatement sur place…
Ces derniers sont pris en otages et sommés de retrouver les valises remplies de billets…
Une longue traque s’amorce, d’autant que Jessie, sans nouvelles de Gabe, décide de venir le récupérer !
Mon avis :
Après pas mal de déconvenues au box-office, Stallone avait bien besoin de redorer son blason et c’est chose faite avec cet excellent « Cliffhanger » réalisé par un professionnel du film d’action, Renny Harlin ; tout est calibré pour donner de l’efficacité et du punch et le film tient bien ses promesses grâce à un montage rythmé et une introduction époustouflante…
On est pris dans un tourbillon d’action du début à la fin et les décors sont magnifiques (le film a en fait été tourné en Italie !), les méchants sont parfaits (John Lithgow, abonné à ce style de personnage, est impeccable en salopard de la pire espèce) et Michael Rooker (le « Henry serial killer » du film de John Mac Naughton) est un excellent acteur, notamment dans une séquence où il pète les plombs et tue un des gangsters…
Stallone s’est fait doubler par trois spécialistes de l’alpinisme mais on n’y voit que du feu, les seconds rôles féminins sont intéressants, Janine Turner ne fait pas potiche, quant à Caroline Goodall, son accident au début est crédible, on voit dès l’entame qu’elle n’est pas du tout sure d’elle, ce qui renforce le sentiment de danger imminent qui l’attend…
On passe un très bon moment avec « Cliffhanger », mix entre film d’aventures, polar et film sportif ; le passage avec les chauves- souris est impressionnant et les personnages des deux surfeurs font vraiment « années quatre vingt-dix » avec le culte de l’extrême, marque de fabrique de cette époque…
Le final avec l’hélicoptère a dû être difficile à réaliser mais grâce à un montage très habile, l’impossible devient crédible ; très nerveux et sans temps morts, « Cliffhanger » est un film d’action hautement recommandable et qui remplit son contrat, les amateurs de grand spectacle et de paysages amples seront comblés, tout comme les fans de Stallone qui fit ici son grand retour, ce film est très important dans sa carrière…
A voir sans difficulté et pas trop violent non plus, Harlin insiste plus sur l’action que sur la brutalité…

Note : 8/10





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire