Open Watching

Open Watching

dimanche 25 février 2018

Fatima de Phiilppe Faucon, 2015


FATIMA
de Philippe Faucon
2015
France/Québec
avec Zita Hanrot, Soria Zeroual, Kenza Noah Aïche, Franck Andrieux, Mehdi Senoussi
Chronique sociale
79 minutes
César du meilleur film 2016
Budget : 2 600 000 euros
Synopsis :
Une ville de la banlieue lyonnaise, en 2015…
Fatima est une femme d’une quarantaine d’années, elle est arrivée d’Algérie depuis peu de temps, elle s’est séparée de son époux et vit avec ses deux filles, Nesrine, une étudiante en médecine qui travaille d’arrache- pied et Souad une adolescente de quinze ans, turbulente et qui rencontre des problèmes au collège…
Fatima ne maitrise pas la langue française et fait des ménages chez une femme riche qui l’exploite et qui lui compte deux heures de travail pour toucher les aides du conseil général, la femme, méfiante, la « teste » pour vérifier son honnêteté mais Fatima reste inflexible et s’avère loyale en toutes circonstances…
Souad « sèche » les cours et Fatima a beaucoup de mal à la cadrer, l’adolescente, en pleine crise, l’insulte et Fatima semble bien désemparée…
Un jour, Fatima fait une très grave chute dans des escaliers et se retrouve en arrêt de travail pour plusieurs mois ; elle est convoquée chez la principale du collège suite au comportement de Souad…
Fatima tient un journal intime écrit en arabe, elle souffre de ne pas maitriser le français ; finalement, elle s’inscrit à des cours d’alphabétisation, voulant rester digne…
Le film suit son parcours, avec des hauts et des bas, puis se clôt par l’obtention de l’admission de  Nesrine à son école de médecine…
Mon avis :
Film aux récompenses amplement méritées, « Fatima » donne une vision simple, nature et naturelle de l’immigration sans jamais sombrer ni dans la violence ni dans le misérabilisme ; Philippe Faucon fait preuve d’une grande humanité et nous raconte, simplement, la vie de Fatima, une femme algérienne arrivée en France, qui est extrêmement courageuse et humble ; il y a dans « Fatima » un parler vrai, un aspect hyper réaliste mais très intelligent, Faucon a eu la bonne idée de ne prendre comme actrices que des personnes inconnues du grand public, ce qui donne une crédibilité imparable au film…
« Fatima » est une belle histoire, saisissante de réalisme, la caméra de Philippe Faucon se pose, bouge, avance, recule en suivant les protagonistes, il est utilisé une superbe technique pour filmer qui permet aux spectateurs de s’imprégner du quotidien vécu par Fatima et ses deux filles…
Faucon ne s’encombre d’aucun cliché sur l’immigration mais nous montre une « tranche de vie » sans aucun à priori ni parti-pris, il ne cherche à aucun moment à rendre avilissante la condition de vie de Fatima, même si c’est très dur pour elle de s’intégrer ; son journal intime est un peu le symbole, le levier qui fait qu’elle ne demande qu’à s’intégrer, elle, qui élève courageusement ses deux filles (quel jeu, on se croirait vraiment avec elles !)…
La scène de la chute dans les escaliers est très réaliste, on se demande comment Philippe Faucon a pu faire, il a du faire répéter plusieurs fois à Soria Zeroual la séquence, c’est très impressionnant !
A part un passage ridicule (les deux petits vieux sur le banc traités de pédophiles et le rot de Souad), « Fatima » est une belle œuvre, dotée d’une grande beauté d’âme, et qui se démarque de tout ce qui nous avions vus sur l’immigration et l’intégration au cinéma, et ça fait du bien !
On est à des centaines de kilomètres de « Ma 6-t va crack-er » ou « La haine », « Fatima » est un film qui ne met jamais de l’huile sur le feu, mais plutôt qui cherche à donner une vision positive de l’immigration et du souhait de s’intégrer…
Le jeu de Soria Zeroual est limpide, elle est non –professionnelle et pourtant aucune actrice connue n’aurait sans doute pu donner une interprétation aussi juste qu’elle…
Au final, « Fatima » est un vrai chef d’œuvre qu’il faut absolument visionner, sa durée est courte mais tout est dosé juste comme il faut et l’impact du film est inoubliable et remarquable…
« Fatima » est à classer avec des films comme « Je rentre à la maison » de Manoel de Oliveira, Philippe Faucon a réussi indéniablement un coup de maitre et l’intelligence de propos dont il fait preuve amplifie la force du film…
« Fatima » est devenu un classique…
Note : 9/10











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire