Open Watching

Open Watching

mercredi 14 février 2018

Piège de cristal de John Mac Tiernan, 1988


PIEGE DE CRISTAL
de John Mac Tiernan
1988
Etats-Unis
avec Bruce Willis, Robert Davi, Bonnie Bedelia, Alan Rickman, Reginald Veljohnson, William Atherton, Alexander Godunov
Film d’action
132 minutes
Directeur de la photographie : Jan de Bont
aka Die hard
Budget : 28 000 000 dollars
Recettes au box-office : 140 800 000 dollars
Synopsis :
Los Angeles, Etats-Unis en 1988 le jour de Noël…
John Mac Clane, un flic new-yorkais, arrive par avion pour retrouver sa femme Holly et ses deux enfants, cela fait longtemps qu’il n’a pas revu sa famille et sa femme a repris son nom de jeune fille Holly Gennero, elle travaille à la tour Nakatomi Plaza pour une multinationale japonaise et a une fonction élevée au sein de cette entreprise…
Richard Thornburg, un des collègues de Holly, lui tourne autour et a des intentions libidineuses sur elle ; John finit par arriver dans la tour, il a laissé son taxi au parking souterrain afin que celui-ci le récupère lorsqu’il sortira…
Un cocktail gigantesque est donné avec le directeur japonais et ses employés ; c’est alors qu’une douzaine de terroristes débarque, après avoir tué l’agent d’accueil au rez de chaussée de la tour…
Mac Clane était caché dans un bureau à part lors de l’arrivée des terroristes ; Hans Gruber, leur chef, ignore la présence de Mac Clane, il isole le PDG et lui demande des codes informatiques, ce dernier ne peut lui transmettre et est abattu !
Gruber veut faire croire à une prise d’otages et demande des contreparties bidons pour retarder l’arrivée de la police…
Mac Clane, pieds nus et en marcel, combat comme il peut les terroristes et abat l’un d’eux, Tony, le frère de Karl, un colosse blond qui jure d’avoir la peau de Mac Clane !
Arrivé sur le toit de la tour, John Mac Clane parvient à prévenir les secours ; le sergent de police Al Powell se trouvant non loin des lieux, se déplace dans la tour Nakatomi Plaza…
C’est alors que Richard Thornburg, pensant bien faire, signale à Hans Gruber, la présence de Mac Clane dans la tour !
Un combat sans merci se livre entre Mac Clane et les terroristes, et Al Powell alerte ses collègues afin que des renforts arrivent fissa…
Le Nakatomi Plaza est assiégé et Gruber et ses hommes sont munis d’explosifs !
Mon avis :
Premier opus de la longue saga des « Die hard », ce « Piège de cristal » est sans conteste le meilleur ; il introduit le personnage de John Mac Clane et Bruce Willis (alors seulement connu du public pour la série « Clair de lune ») nous donne une vision inoubliable d’un flic héros malgré lui face à des terroristes impitoyables, le tout avec un élément de film catastrophe : une tour assiégée !
Mais « Piège de cristal » n’est pas uniquement un banal film policier car John Mac Tiernan a eu l’excellente idée de le doter d’un humour impayable avec pléthore de répliques humoristiques qui désamorcent ainsi l’aspect anxiogène et claustrophobique de cette tour dans laquelle nous sommes piégés, aussi bien les otages que le spectateur…
Au niveau de l’action, ça déménage et il y a nombre d’explosions, de fusillades et d’effets pyrotechniques, les deux heures dix passent à toute vitesse et on se régale !
Bourré de qualités et de seconds rôles épatants (le flic Al Powell, le chauffeur de taxi, Robert Davi en agent du FBI couillu et sûr de lui), « Piège de cristal » est le must absolu de l’actioner fin des années quatre-vingts outre Atlantique, c’est tellement bien et bon lorsqu’Hollywood nous sort des classiques pareils, oui il s’agit bien d’un classique, d’un blockbuster certes, mais intelligent, rigoureux et lisible, il ne faudrait pas bouder son plaisir devant un film aussi réjouissant…
Tout le monde connaît « Piège de cristal » et tout le monde est unanime pour dire qu’on prend un pied total à chaque visionnage, John Mac Tiernan signe ici un de ses meilleurs films et avec celui-ci la carrière de Bruce Willis allait s’envoler, érigeant l’acteur comme une valeur sure d’Hollywood et le propulsant comme méga star !
Chaque visionnage est un pur bonheur et il est difficile de ne pas tomber sous le charme de ce film rondement mené et vraiment hyper efficace…
« Piège de cristal » est à revoir au moins une fois tous les deux trois ans, le plaisir est intact et il n’a pas vieilli, grâce à un dynamisme dans la réalisation et des acteurs convaincants qui ont bien dû s’amuser en le tournant…
Jubilatoire du début à la fin, un très grand film qui fut un immense succès bien mérité !
Note : 9.5/10












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire